Bienvenue à Ségolène Charaudeau

Ségolène Charaudeau vient de rejoindre le pôle dans le cadre du projet Algopol. Elle travaille actuellement sur la définition de communautés politiques au sein des usagers de twitter, notamment à partir des liens d’articles de presse qu’ils et elles partagent. Ce travail fait suite à sa thèse en épidémiologie biologique achevée fin 2013, où elle a pu s’intéresser à la propagation de la grippe entre villes françaises basée sur les réseaux de mouvements de navette entre elles. Elle a notamment pu définir une répartition des villes en communautés en fonction de leur comportement de transmission. Au sein du pôle DH du CMB, elle pourra étendre ses recherches à des thématiques liées à l’épidémiologie informationelle.